Émissions Toutes les émissions

Initiatives et réussites France Bleu

Du lundi au vendredi, 13h40

2min

Le Locavorium

Par le mercredi 14 décembre 2016
Podcasts : iTunes RSS

Une supérette dédiée à la production locale.

La supérette des locavores se situe à Saint Jean de Vedas dans l’hérault.

Les locavores sont les adeptes d’un courant alimentaire. Un courant dans lequel les gens ne mangent QUE de la nourriture locale et de saison.

Cette supérette, qui se nomme le Locavorium, a vu le jour grâce à une jeune femme, Jessica Gros, ingénieur en agronomie. Avec l’aide de deux comparses d’école et du haut de leurs 25 ans, ils ont relevé le pari de créer une enseigne de taille moyenne, proposant une large palette de produits frais, provenant tous des exploitations des producteurs du coin. La toute première enseigne de ce type dans la région.

Au Locavorium tout est équitable. Les produits, les moyens de transports et même les tarifs. La première chose à retenir, ce n’est pas parce que les aliments ne sont pas industriels qu’ils sont plus chers. Les prix n’excèdent jamais ceux des grandes surfaces. Sauf qu’ici, la qualité de chaque fruit et légume, de chaque morceau de viande, de bouteille de lait ou même de vin, est tracée et vérifiée puisque Jessica ne travaille qu’avec des agriculteurs qu’elle rencontre.

Enfin, contrairement à la grande distribution qui tire toujours les prix d’achats vers le bas pour gagner un maximum d’argent, notre jeune ingénieur, elle, ne négocie pas et laisse le producteur déterminer son tarif !

Etre locavore

Nous vivons dans une société qui nous fournit tous les produits de consommation que l’on veut, tout le temps et sans limite. La conclusion de ce modèle est la naissance de grosses exploitations, une agriculture qui a tiré les prix vers le bas…Et surtout des produits alimentaires qui n’ont de nutritifs que le nom.

L’objectif d’un magasin locavore est de mettre en avant le circuit court. Donc de réduire au maximum l’empreinte carbone et agir par là-même pour l’environnement.

Ensuite, les agriculteurs sélectionnés sont toujours des entreprises à taille humaine. Ce qui signifie que les produits sont de qualité, que le travail de la terre est raisonnable… Conclusion, elle ne donne que ce qu’elle peut donner sans produits chimiques.

Au final, les consommateurs disent redécouvrir le goût des aliments dans une ambiance familiale où tout le monde discute, loin, très loin des allées aseptisées des grandes surfaces. Résultat des courses, la supérette de Jessica a ouvert ses portes il y a un peu plus d’un an et la clientèle est non seulement au rendez-vous mais toujours grandissante et surtout fidèle ! La jeune femme pense répondre à une vraie demande en offrant aux gens la possibilité de consommer et revivre au grès des saisons… Avec une telle démarche, on ne peut que lui souhaiter le meilleur pour la suite.

► En savoir + : le site de la supérette