Émissions Toutes les émissions

Initiatives et réussites France Bleu

3min

Bientôt, stocker l’énergie solaire sera un jeu d’enfant

Par le mercredi 14 septembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
-

Un couple d'ingénieurs a réussi l’exploit de créer un cylindre capable de stocker l’énergie solaire.

VOSS c’est le nom de code d’une petite révolution qui signifie littéralement : Volant de Stockage Solaire. Pour faire court, c’est une trouvaille qui permet de stocker et d’utiliser de façon massive l’énergie solaire à moindre coût. Une sorte de batterie perpétuelle, si vous préférez. Et c’est là que se trouve le point essentiel.

Le solaire fait partie des énergies qu’on appelle intermittentes, en bref, y a du soleil tout roule, mais s’il y en a peu ou pas du tout… Vous vous retrouvez avec peu ou pas d’énergie à consommer. Et soyons chauvins, cocorico, parce que la résolution de ce problème est l’œuvre d’un couple d’ingénieurs français : André et Anne Gennesseaux. Tous deux à la tête de l’entreprise Energiestro, lauréate du Concours Mondiale d’Innovation 2030 et du Prix EDF Pulse 2015.

En quoi c’est nouveau ?

Jusque-là, l’énergie solaire était stockée dans des batteries classiques. C’est à dire chimiques, complexes, couteuses et parfois polluantes. Ce qui constituait un frein au développement de cette solution alternative. Alors que le VOSS fonctionne, lui, grâce à cylindre de béton.

Le béton est un matériau solide, bon marché et ayant une durée de vie quasi infinie. Ce qui au final, permet de diminuer radicalement le cout de stockage. Avec VOSS, l’énergie solaire revient à 1 ou 2 centimes le kilowattheure contre 10 centimes avec des batteries classiques. Autant dire presque rien !

C’est destiné à qui exactement ?

A vous, à moi, à tout le monde. VOOS est promis à un très bel avenir. Les particuliers, les opérateurs de réseaux électriques, les pays en voie de développement, tous sont demandeurs.

Des unités de stockage de ce type permettraient d’alimenter des régions entières en énergies renouvelables. Les déserts, les terres arides, les recoins du globe les plus isolés pourraient ainsi prétendre à l’électrification. Le VOOS, c’est la garantie d’un développement durable, de la préservation des richesses et du respect de la planète. Ce qui au départ n’était qu’un pari fou est en passe de devenir réalité.

D’ailleurs, dès 2017/2018, les premières commercialisations devraient avoir lieux.