Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi, 13h40

L’arbre à vent

Une alternative aux éoliennes

L’arbre à vent

Une entreprise bretonne vient d’inventer « l’arbre à vent ». Plus facile à installer dans son jardin qu’une éolienne, l’arbre à vent ressemble vraiment à un arbre, il mesure 7 mètres, possède un tronc en acier, des branches et de longues feuilles vertes, sauf que ces feuilles, elles sont en plastique.

Grâce à ces feuilles, il est possible de fabriquer de l’énergie sans le moindre vent.

Comment ça marche ?

Les feuilles ont été élaborées pour capter le moindre flux d’air. Elles se mettent à tourner dès que le vent atteint 2 m/s, donc pas grand-chose. Le pari de cet arbre est de produire, contrairement à sa grande sœur l’éolienne, de l’électricité de proximité.

L’origine

L’inventeur s’appelle Jérôme Michaud-Larivière. A l’origine, il est scénariste. Et puis un jour, alors qu’il se balade en pleine nature et qu’il profite simplement des paysages bretons, il observe les feuilles des arbres trembler sur leur tige alors qu’il n’y avait pas le moindre souffle de vent. La scène l’interpelle suffisamment pour qu’il se demande comment profiter de cette énergie gratuite, comment trouver le moyen de récupérer tous les mouvements d’air, même les plus imperceptibles.

En rentrant chez lui, il imagine l’ancêtre de l’arbre à vent, une tige en aluminium avec des branches en forme de bobines de cuivre. Avec cette chose qui ne ressemblait à rien, il a réussi à produire 1 watt, l’affaire était prometteuse. 3 ans plus tard, des kilotonnes d’heures de travail au compteur et quelques collaborations fructueuses, l’arbre à vent est né !

Pour tout le monde ?

Sur le principe oui… Si on a le jardin adéquat, il fait quand même 7 mètres de hauteur notre arbre. Ensuite il faut en avoir les moyens car il faut débourser 20.000 euros pour s’en procurer un. Du coup, pour le moment, ce sont plutôt les collectivités locales et les entreprises qui se l’offrent.

Sinon, il y en a un qui trône fièrement dans les allées de Rolland Garos à Paris. Mais rassurez-vous, en attendant de trouver la solution pour le rendre plus accessible au plus grand nombre, notre breton promet la sortie très bientôt d’un « buisson à vent » pour les particuliers. Affaire à suivre donc…

► En savoir + : Le site newwind.fr

Partager sur :