Émissions Toutes les émissions

Initiatives et réussites France Bleu

Du lundi au vendredi, 13h40

2min

La résidence collaborative

Par le mercredi 9 novembre 2016
Podcasts : iTunes RSS

Des familles achètent ensemble un immeuble ou un terrain constructible se partagent les lieux

C’est l’appartement de vos rêves payé jusqu’à 30% moins cher que sur le marché. Comme il s’agit de grosses sommes, autant vous dire qu’il s’agit de grosses économies ! Et c’est ce qui vient de se produire à Bègles pour 11 familles ! Ces personnes se sont réunies, pour imaginer, construire et vivre ce qui leur semblait être le lieu de vie idéal. Des centaines d’heures de discussion plus tard, ces familles sont aujourd’hui propriétaires d’un domicile acquis à un tarif défiant toutes les lois du marché immobilier traditionnel !

Voilà, c’est ça l’habitat participatif. Une mutualisation des frais, des familles qui achètent ensemble un immeuble ou un terrain constructible et qui se partagent les lieux. Cette résidence porte un nom, « La Ruche ». Elle a accueilli ses 11 propriétaires il y a un mois et demi. Si le concept est une première dans la région, plusieurs projets de ce type se sont depuis lancés tout azimut !

Comment faire ?

Tout d’abord, il faut se réunir avec des gens qui partagent votre envie. Ça peut être un groupe d’amis ou alors des gens que vous ne connaissez pas mais qui ont la même ambition. Dans un cas comme dans l’autre, prenez soin de bien vous entendre avec vos futurs Copropriétaires…

Dans le cas de Bègles, une poignée de familles s’est d’abord organisée en association, après quoi elles ont fait connaître leur projet à la commune et ont attendu les 1ères candidatures. Il leur a fallu 3 ans tout de même pour que la résidence se matérialise, c’est la durée minimum pour monter ce type de projet donc il ne faut pas être très pressé et l’envie doit être sérieuse…

Ça prend du temps parce qu’il faut bien entendu dénicher le terrain ou l’immeuble idéal, monter un dossier, décidez du montage financier... Et surtout tout le monde doit être d’accord sur tout, de la taille du parking à la couleur de l’ascenseur. Et tant que ce n’est pas le cas les discussions ne sont pas closes.

Quel type de vie ?

Au final, les habitants de cette résidence ont des appartements privés, donc chacun chez soi MAIS un jardin commun, une terrasse commune de 70m2, une salle de réunion, une buanderie et même un potager !

Tout ce petit monde s’organise pour prendre soin respectivement des parties communes et ils ont même décidé de mutualiser les chambres vides des uns et des autres pour recevoir amis et familles ! Une bonne façon de vivre seul tout en étant en groupe, de pouvoir compter les uns sur les autres et surtout de devenir propriétaire à moindre frais…