En ce moment :
Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi, 13h40

La ville de Roquevaire propose une quasi gratuité de l’eau

Le point de départ de cette idée est simple : l’eau est indispensable à la vie de chaque être humain. L’eau est également un bien commun de l’humanité. Conclusion : L’eau doit être gratuite.

La ville de Roquevaire propose une quasi gratuité de l’eau

Le projet est né en 2008. Après, il a fallu un bon moment pour la mise en place car ils ont dû affronter quelques complications. Mais ils ont tenu bon et aujourd’hui, cela fait 5 ans que la ville de Roquevaire se félicite d’avoir la consommation d’eau la plus raisonnable de la région, c'est-à-dire avec le moins de gâchis, et une population responsable.

► Une mise en œuvre compliquée

La gratuité est interdite par la loi… Du coup il faut ruser, beaucoup travailler et être patient. C’est exactement ce qu’ils ont fait. Mais si la gratuité est interdite comment est-ce que l’eau peut être gratuite chez eux ? Disons que l’eau à Roquevaire est « quasiment » gratuite puisque les 30 premiers mètres cubes d’eau coûtent un euro aux habitants ! Et cette tarification n’a pas été mise en place par hasard. Après des recherches approfondies, l’équipe municipale en charge du dossier s’est rendue compte que les consommateurs ont besoin de 30 mètres cubes d’eau par an pour vivre. Au-delà de ce chiffre, on ne parle plus de besoin vital… Avec un euro par an, on reste proche de la gratuité.

► D’autres villes peuvent le faire mais à certaines conditions

La première condition est d’avoir un forage à proximité. Sans la source rien n’est possible. La deuxième est d’installer une régie, autrement dit une équipe d’agents et d’ingénieurs capables de gérer le fonctionnement. Ça veut dire assurer le captage, le traitement et la distribution d’eau potable. Enfin la troisième et pas des moindres, être libre contractuellement. La gestion de l’eau est majoritairement gérée par des compagnies privées. Et justement l’exemple de Roquevaire prouve que ça revient moins cher de le faire soi-même que de le confier à une entreprise extérieure, puisqu’ils ont non seulement fait des bénéfices mais en plus ils réinjectent leur bénéfice dans l’entretien et l’aménagement de leur propre réseau.

Partager sur :