Replay du jeudi 13 mai 2021

Benoît Elleboode, directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine

- Mis à jour le

Invité de France Bleu Limousin, Benoît Elleboode, le directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine fait le point sur la campagne de vaccination qui continue pendant ce long week end de l'Ascension. Il revient aussi sur la vaccination des 18/49 ans en Haute-Vienne et en Corrèze.

Benoît Elleboode, directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine
Benoît Elleboode, directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine © Radio France - Margot Turgy

Ce jeudi matin, sur France bleu Limousin, le directeur de l'ARS Nouvelle-Aquitaine, Benoît Elleboode est revenu sur la vaccination des 18/49 ans contre le Covid-19. Depuis ce mercredi, les Limousins de moins de 50 ans peuvent théoriquement se faire vacciner avec des doses restantes. 

"Théoriquement", car dans les faits les faits, en Haute-Vienne comme en Corrèze c'est très difficile. "C'est lié au fait que nous avons une forte adhésion vaccinale de la population de l'ex-Limousin", explique Benoît Elleboode, "les populations à risques prennent tous les les rendez-vous et il n'y a pas beaucoup de doses supplémentaires le soir que l'on peut ouvrir au plus de 18 ans". Le directeur de l'ARS rappelle la logique de la vaccination, celle d'avoir "zéro stock et de délivrer toutes les doses".  

D'où la volonté d'élargir la vaccination au plus de 18 ans : "On voulait être sûr qu'il y ait plus de gens qui demandent la vaccination que de doses pour être sûr qu'on vide nos stocks et qu'on ne garde pas les vaccins. C'est plus inquiétant pour moi qu'il reste des doses non consommées le soir dans les centres, plutôt que des personnes qui veulent se vacciner et qui n'y arrivent pas parce qu'on a tout consommé." 

La campagne de vaccination continue pendant ce week-end de l'Ascension 

Cinq centres de vaccination sont ouverts ce jeudi férié en Corrèze, à Meymac, Objat, Argentat, Uzerche et Ussel. En Haute-Vienne, c'est également ce jeudi qu'un nouveau centre de vaccination permanent ouvre à Limoges dans le quartier du Val de l'Aurence, au gymnase Jean-le-Bail.  

Mots clés: