Replay du mardi 28 janvier 2020

Quentin Bontemps, limougeaud expatrié à Wuhan, en Chine : "c'est triste à vivre mais je suis assez confiant"

- Mis à jour le

Propriétaire d'un bar à Wuhan, Quentin Bontemps a du le fermer comme tous les commerces, face au risque de coronavirus. Il ne sort que pour se ravitailler et voir ses amis français, qui habitent dans le même immeuble. Le jeune homme, limougeaud d'origine, répond à Françoise Pain.

Des rues vides ou presque à Wuhan, point névralgique de l'épidémie.
Des rues vides ou presque à Wuhan, point névralgique de l'épidémie. © Maxppp - ©Cheng Min / Xinhua News Agency/Newscom

.

Mots clés: