Journal de guerre

Georges Rouillot, après sa blessure. Document personnel Pierre Marey.
Georges Rouillot, après sa blessure. Document personnel Pierre Marey.

Episode 3 : les ordres, la résignation

Opération spéciale à l'occasion du centenaire du début de la Grande Guerre, retrouvez le samedi et le dimanche à 10h40, sur France Bleu Belfort Montbéliard, la chronique "Journal de Guerre".

« Quelques heures de ma vie »

Chaque année, depuis 1918, les journées des 17, 18, 19 Juillet me rappellent des souvenirs ineffaçables, des moments épouvantables, une vision atroce de carnage et de sang et surtout le souvenir de mes pauvres copains moins heureux que moi. Aussi je ne résiste pas au désir de tenter de reproduire par écrit une partie de ce que j'ai vu dans ces journées si dures des attaques de juillet 1918.

Journal de guerre texte original épisode 3

"A 10 heures: grande nouvelle, les officiers courent en tous sens ainsi que nous, sergents, dés que nous avons appris la cause de ce remue-ménage: Voilà: on attaque demain à l'aube, il faut prendre Soissons, et tout cela en rase campagne; l'attaque doit être menée le plus rapidement possible. Ce n'est pas rien! Soissons à 10 km... Comme terrain, des plaines couvertes de blé mûr, des ravins avec cours d'eau. En face, une artillerie du diable et des mitrailleuses en quantité...Enfin!"

Grande Guerre communication champ de bataille - Maxppp
Grande Guerre communication champ de bataille © Maxppp