Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 6h45 et 8h20

Bières de chez nous

Bière

L'actu éco du lundi 1 février 2016

Par

45 brasseries régionales. Des boutiques spécialisées à Toulouse. La bière fait mousser l'économie.

Bières de chez nous

A TOULOUSE, CHACUN SA SPÉCIALITÉ

Le Delect, avenue des Minimes, propose une vieille brune : "La Duchesse de Bourgogne". Rue Matabiau, il y a Matabière qui propose des ateliers de brassage. Dans la rue du Baour Lormian, vous trouvez Hop Chope, le spécialiste des bières anglosaxones. On a même des bières de New York rue Riquet avec Beer Mosaic. Le tout à consommer avec modération. Et puis rive gauche, on privilégie les 45 brasseries régionales à la Houblonnière (rue de la République).

DES RECETTES TOULOUSAINES MODERNISÉES

C'est l'histoire d'un tarnais qui a lâché le marketing parisien il y a 15 ans, pour revenir sur ses terres. Alain Cayuela a passé 38 ans à vendre des choses, et il a voulu "fabriquer" quelque chose. C'est par hasard qu'il s'intéresse à la bière. Ce scientifique de formation reprend des études à Nancy dans l'Institut de la malterie. Il revient à Toulouse pour éplucher nos archives locales, et il retrouve un descendant de l'une des grandes brasserie de la ville rose qui lui communique des recettes. Alain les modernise et en 2001 il s'apprête à commencer, mais survient AZF. Pas de locaux à Toulouse, alors il s'installe à Blaye-les-Mines dans le Tarn, avant de rapatrier sa production à Aucamville (31). Voilà, depuis 2011 il y produit près de 1000 hectolitres par an de Tolosa et de Tarnéa. 70% en fût, 30% en bouteilles dans un rayon de 40 km autour de Toulouse. Chiffre d'affaires à 180 000€, en croissance de 6 à 8% par an. Et il intervient maintenant dans des projets de créations de microbrasseries dans l'Aveyron et à Béziers. Pour info dans l'Histoire, la bière la plus forte était la "Star The Future", dont le taux est estimé à 60% d'alcool.

Partager sur :