Toutes les émissions

L'actu éco

Du lundi au vendredi à 7h15 et 8h45

Un véhicule à hydrogène a été présenté sur le parking de l’entreprise Marquage Moderne à Riom
Un véhicule à hydrogène a été présenté sur le parking de l’entreprise Marquage Moderne à Riom © Radio France - Julien Oury

L'hydrogène vert, le grand plan de la Région Occitanie

Diffusion du jeudi 23 mai 2019 Durée : 2min

Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie a présenté son Plan Hydrogène Vert et ses 150 millions d'euros d'ici 2030 ce mardi 22 mai. L'idée de faire de l’Occitanie la première région en production d’hydrogène vert d'Europe, l'hydrogène étant une filière implantée historiquement chez nous avec le spatial et l’aéronautique.

L'hydrogène vert est une énergie obtenue avec de l'eau et de l'électricité issue des énergies renouvelables. Il contient deux à trois fois plus d’énergie par unité de masse que le gazole et le gaz naturel. 

Exemples et projets en Occitanie : - ces trois futures rames de trains à hydrogène  Régiolis commandées par la Région à l'usine Alstom de Tarbes, des trains qui à terme circuleront sur la ligne Montréjeau-Luchon quand elle rouvrira, expérimentation unique en France sur le réseau TER.  

-  à Onet-le-Château près de Rodez, un pôle porté par EDF et la société Braley qui produit son propre hydrogène pour alimenter une trentaine de véhicules

- dans le Tarn, Vabhyogaz , première station française de distribution d'hydrogène vert issu du biogaz des déchets, c'est le projet Trifyl le site de collecte et de traitement de déchets près de Graulhet

- la société albiegoise Eveer'Hy'Pole qui héberge une mini station de drone à hydrogène 

- le projet d'autobus à hydrogene Safra à Albi

Le Plan Hydrogène Vert c'est aussi le projet Hyport, Toulouse-Blagnac va devenir le premier aéroport au monde à accueillir une station de production et de distribution d'hydrogène. Projet porté par Engie-Cofély et la Région, mise en service prévue au début de l'année prochaine, la construction a commencé près de la zone de frêt.  L’hydrogène produit sur le site aéroportuaire aura un usage interne, mais des livraisons externes sont aussi programmées.