Toutes les émissions

L'actu éco

Du lundi au vendredi à 7h15 et 8h45

L'un des ingrédients majeurs pour faire de la bière : de l'orge, transformé ensuite en malt, dans une malterie.
L'un des ingrédients majeurs pour faire de la bière : de l'orge, transformé ensuite en malt, dans une malterie. - DR

La Malterie Occitane pour fournir les brasseurs en malt local

Diffusion du mardi 11 juin 2019 Durée : 2min

Savez-vous ce qu'est le malt ? C'est le produit de graines d'orges germées et séchées en malterie, le processus libère les enzymes utilisées ensuite, par exemple, par les brasseurs pour faire de la bière, avec du houblon, des levures et de l'eau. Et de l'orge, on en a en Occitanie ! Lauragais, Tarn, Gers, Tarn-et-Garonne : si le blé et le maïs tiennent le haut de l'affiche, l'orge arrivent juste derrière, devant le sorgho et le riz en tonnages annuels.

Il est aberrant, à la fois pour le brasseur et le consommateur, d'avoir une bière "locale" alors que le malt a fait 2.000 kilomètres. — Sébastien Rocher, co-gérant de la Malterie Occitane

En revanche pour trouver du malt, les brasseurs locaux se fournissent en général loin : en Belgique principalement, dans le nord de la France ou en Allemagne. Il existe déjà une petite malterie en Occitanie, à Salvagnac dans le Tarn, mais elle ne produit que 250 tonnes de malt annuels quand la région en consomme 3 à 4.000. La Malterie Occitane sera calibrée pour pourvoir un tiers des besoins régionaux.  Fondée par les propriétaires d'un bar qui brasse sa propre bière à Toulouse, elle devrait commencer à produire et commercialiser en juin 2020. 

Des agriculteurs aux brasseurs, la filière brassicole se structure en Occitanie

Les 3 millions d'euros d'investissements sont là, le matériel est prêt, reste le local : négociations en cours avec Arterris, la grosse coopérative agricole basée à Castelnaudary qui fournira l'orge occitan. La malterie pourrait au final s'implanter dans le Tarn, à proximité de Toulouse. Elle devrait générer cinq ou six embauches, d'autant qu'elle abritera aussi une couveuse brassicole pour les jeunes brasseurs qui se lancent et qui ne peuvent pas investir dans un outil de production. Il existe environ 200 brasseurs artisanaux en Occitanie.