L'édito de Guillaume Roulland

Émission 

Journée très agitée hier à Nîmes sur le plan social. Des syndicats qui manifestent sous les fenêtres d'une députée socialiste, des salariés inquiets rassemblés devant le tribunal de commerce pour tenter de savoir si ils vont perdre ou pas leur emploi, et d'autres qui cessent le travail pendant quelques heures pour protester contre leurs conditions de travail. A 3 semaines du 1er mai, la tension monte...

L'édito de Guillaume Roulland

L'édito de Guillaume Roulland

Partager sur :