L'édito de Guillaume Roulland

Émission 

Retour ce matin sur l'arrêt de la cour administrative d'appel de Marseille qui hier, a en partie donné raison au groupe Nestlé dans le litige qui l'oppose à la commune de Vergèze concernant le nom de la source Perrier. La cour a en effet décidé d'annuler la délibération de la commune qui avait rebaptisé la source "Source Perrier - Les bouillens". La ville de Vergèze a par ailleurs été condamné à payer 2000 euros de dommages et intérêts, mais n'a pas été désavouée sur le fond

L'édito de Guillaume Roulland

L'édito de Guillaume Roulland

Partager sur :