L'édito de Jacques Prévost

Émission 

Pour la seconde fois en quelques jours, il n' y avait pas hier de quotidiens nationaux. Anticipant sur un préavis de grève, plusieurs patrons de presse ont décidé de ne pas publier a perte. La position du syndicat du livre a été montrée du doigt dans de nombreux commentaires, et pourtant rien de bien neuf la dedans. La CGT reste fidèle à son histoire...

L'édito de Jacques Prévost

L'édito de Jacques Prévost

Partager sur :