BLEU NATIO WEB - Edito. Jean-François Copé a-t-il raison de proposer une loi sur la transparence des partis politiques ?

L'édito de Jean-Laurent Bernard

Tous les jours, Jean-Laurent Bernard, le rédacteur en chef de France Bleu Provence, réagit à un fait d'actualité. Retrouvez son édito.

Jean-François Copé a-t-il raison de proposer une loi sur la transparence des partis politiques ?

Oui, mais pourquoi cette proposition maintenant ? Si c'est mettre un écran de fumée devant sa mise en cause sur la gestion financière de son parti, c'est plutôt raté.

Ensuite, la transparence est sans doute un joli amuse-gueule pour quelques professionnels de la politique mais il y a belle lurette que la confiance avec l'opinion publique n'est plus de mise dans ce domaine. Après, oui, c'est toujours un vou pieu agréable à entendre lorsque des élus nous promettent de tout dire et tout montrer.

Ensuite la stratégie du patron de l'UMP n'est pas un modèle de séduction. Dire je suis prêt à tout mettre sur la table, que les autres en fassent autant y compris les patrons de presse, revient à dire en creux qu'il y a des tricheurs. Cela ressemble plus à un système de défense construit à la hâte qu'à une véritable ambition de moralisation de la vie publique.

Dans cette ambiance légèrement énervée notamment à cause de la proximité des élections municipales et européennes, les adeptes du grand déballage devraient se montrer infiniment plus prudents. Cela fait des années que les scandales politiques à plus ou moins grande échelle rythment la vie publique avec pour seule conséquence la promesse de nouvelles règles, de contrôles et autre miroir aux alouettes.

Les élus qui portent un discrédit le plus souvent injuste d'ailleurs, seraient bien inspirés d'arrêter ce genre de déclaration vertueuse sans lendemain. Nos représentants ont toute latitude d'exercer leur mandat sans avoir à supporter le moindre soupçon. Qu'ils fassent donc le ménage dans leur rang et cessent de nous inviter trop régulièrement à de grandes opérations mains propres auxquelles ils ne croient pas eux mêmes.

 

Edito JL Bernard 04.03.14 - BLEU NATIO WEB

Partager sur :