BLEU NATIO WEB - Edito. L'ambiance politique est mauvaise en ce moment. A cause de la campagne électorale ?

L'édito de Jean-Laurent Bernard

Tous les jours, Jean-Laurent Bernard, le rédacteur en chef de France Bleu Provence, réagit à un fait d'actualité. Retrouvez son édito.

Oui sans doute un peu...

Surtout que le parti socialiste est loin d'être favori, donc il n'est pas surprenant de voir sortir quelques peaux de bananes. Aucun parti n'en détient le monopole, c'est du déjà vu, surtout à l'approche d'élections.

En revanche, là où ça devient franchement inquiétant c'est lorsque le déballage tourne à l'avalanche dans une espèce de flot qui mélange tout. Aujourd'hui par un effet boomerang de la magie internet, n'importe qui peut raconter n'importe quoi. Le tweet si cher à la classe politique et aux journalistes devient une information, la moindre rumeur a valeur de parole d'évangile et le temps se réduit à un simple clic de souris d'ordinateur.

Comme ça n'est pas encore assez compliqué, et bien il y a quelques malins qui en rajoutent. On pourrait penser que celles et ceux qui sont mis en cause dans des affaires auraient tout intérêt à se taire, c'est parfois exactement l'inverse. En faisant beaucoup de bruit, en prenant des accents effarouchés, ils s'offrent un brillantissime statut de victime. Ce tintamarre de la classe politique n'est rien par rapport à sa résonnance dans l'opinion publique. Ce ne sont pas les invectives et les échanges de dossiers pourris qui vont réconcilier les électeurs avec une partie de leurs représentants.

Que se passera-t-il demain si la situation économique s'aggrave, si l'insécurité marque à nouveau des points ? Nous aurons besoin d'élus d'envergure, capables de donner du sens dans la tourmente. Leurs écrans de fumée ne trompent personne. C'est bien de transparence et de compétence dont nous sommes demandeurs.

Et accessoirement aussi de gens qui bossent. Au moins pour la dignité de leur mandat...

EDITO JL Bernard 11.03.14 - BLEU NATIO WEB

Partager sur :