BLEU NATIO WEB - Edito. L'UMP a-t-elle eu raison de boycotter la séance des questions au gouvernement hier après-midi ?

L'édito de Jean-Laurent Bernard

Tous les jours, Jean-Laurent Bernard, le rédacteur en chef de France Bleu Provence, réagit à un fait d'actualité. Retrouvez son édito.

Bien sûr que non ! Cela n'a fait que renforcer le regard désabusé que les électeurs portent sur les parlementaires.

Au lieu de jouer les effarouchés à chaque fois qu'une partie des députés se retrouvent dans l'opposition, ceux-là seraient bien inspirés de remplir les missions pour lesquelles ils sont élus. Les socialistes ont eux aussi quitté cette séance lorsqu'ils étaient dans l'opposition.

Comme si la France s'arrêtait de vivre au rythme des états d'âme artificiels de ses députés et sénateurs. Il s'agit le plus souvent d'attitudes d'un autre temps, moyenâgeuses et surtout totalement décalées par rapport à la vie quotidienne des français.

En prime se permettre de sécher les questions au gouvernement le jour où sont publiés les habituels très mauvais chiffres du chômage relève de la provocation . Evidemment nous ne sommes pas dupes, ce jeu de chat et souris entre la majorité et l'opposition est une posture de plus dans la perspective des élections municipales. Il y a de l'irresponsabilité chez certains de nos élus comptables et coupables de la désaffection inquiétante d'une opinion publique lassée d'attendre autre chose que des hystéries ou des prises de bec sans intérêt.

En plus, ni les ministres ni les députés ne sont crédibles lorsqu'ils semblent s'offusquer de certaines déclarations . Nous savons bien la rudesse spectaculaire de la vie politique. Jamais ils n'oseraient jouer la politique de la chaise vide dans le cadre de leur candidature aux élections municipales. Ils seraient immédiatement rattrapés par leurs concitoyens.

Ce cirque ne sert à rien, il y a trop de fragilités dans la vie publique pour se satisfaire de cette irresponsabilité .

Edito JL Bernard 27.02.14 - BLEU NATIO WEB

Partager sur :