Replay du jeudi 1 janvier 1970

BLEU NATIO WEB - Edito. • La victoire du Front National peut-elle rester sans conséquences ?

Mis à jour le

Tous les matins retrouvez le billet de Jean-Laurent Bernard, un regard aiguisé sur l'actualité.

L'édito de Jean-Laurent Bernard
L'édito de Jean-Laurent Bernard

La victoire du Front National peut-elle rester sans conséquences ?

Bien sûr que non, a minima elle doit réveiller la morne surdité du parti socialiste et de l'UMP qui restent incroyablement apathiques sous les coups de boutoirs électoraux qu'ils ne cessent d'encaisser depuis plusieurs années.La progression du FN n'est pas simplement un geste de mauvaise humeur. Il s'agit d'une colère désespérée des électeurs lassés d'être auss peu entendus.

Etre entendus cela signifie dire quelque chose et voir que ça change. Or depuis trop longtemps maintenant, les réformes sont toujours pour demain et les citoyens cherchent en vain des différences entre Nicolas Sarkozy et François Hollande. Il se trouve une poignée de pachydermes sourds à tout, qui sont persuadés que la vraie vie est à l'assemblée nationale ou dans les conclaves formatés des partis politiques.

Aujourd'hui la situation de la France est à l'image des fameux trains régionaux de la SNCF. On passe commande de nouvelles rames pour découvrir lors des essais que ça ne fonctionne pas sans un bout coup de rabot pour diminuer la taille des quais. François Fillon comme Jean-Marc Ayrault et aujourd'hui Manuel Valls ont lancé des programmes économiques tous plus merveilleux les uns que les autres dans leur échec.

En clair, les citoyens n'y croient plus. Nous ne sommes ni dans la révolte, ni dans la révolution, juste un rejet massif. Il ne donne pas une majorité à Marine Le Pen, à la limite peu importe. François Hollande hier soir n'a su ni trouver les mots ni surtout les gestes qui pourraient rassurer voire démontrer que la situation est sous contrôle à défaut d'être tournée vers l'avenir. PS et UMP sont disqualifiés sur leurs résultats. Les soupçons de fausses factures à l'UMP ne font que l'enfoncer un peu plus. D'où ce recours au Front National. Parce qu'il faut bien boucher le vide sidéral de la politique française.

Edito Bernard 27.05 - BLEU NATIO WEB