EDITO - La manif pour tous

Émission 

Tous les jours, Jean-Laurent Bernard, le rédacteur en chef de France Bleu Provence, réagit à un fait d'actualité. Retrouvez son édito.

La manif pour tous hier à Paris et Lyon. Une mobilisation pour quoi faire ?

C’est toute la question. Les dizaines ou les centaines de milliers de manifestants se sont retrouvés ensemble pour une dénonciation attrape-tout dont on ne voit toujours pas le but. Si la famille semble avoir été l’étendard des mécontents, il faudrait sans doute à un moment ou l’autre pointer les dangers réels dont se sentent victimes les membres de la manif pour tous. Enseigner l’égalité homme-femme est une chose foncer tête baissée dans la théorie du genre en est une autre aux arrières pensées beaucoup moins reluisantes.

Dénoncer la procréation médicalement assistée et la gestation pour autrui alors que pas une ligne n’en fait état dans le projet de loi sur la famille impose de recentrer le débat. Puisque nous sommes dans le grand déballage, posons aussi la question de savoir s’il est normal que des parents inquiets embarquent leurs enfants dans les manifs. Avec des photos symboliques. Les enfants devant, prêts à s’échapper ; les parents derrière qui tentent de les retenir sur les valeurs d’une société dont ils ne comprennent ni ne maîtrisent les changements. Avouons que les profs en colère ont pris l’habitude eux aussi de manifester avec leurs élèves. Il s’agit d’un détournement d’enfance. Alors que les mêmes, de gauche comme de droite réclament à tue-tête que les gosses vivent leur enfance sans être contrariés par des soucis d’adultes.

Nous saurons vite si la manif pour tous débouche sur un militantisme politique. Les partis politiques cherchent le sens du vent. Les organisateurs de la manif pour tous se laissent pousser par la tempête sans vraiment donner l’impression d’avoir un cap.

Partager sur :