L'emploi en Périgord

l'emploi de ce vendredi

Podcasts :
L'emploi en Périgord

L'enquête Plus d’un tiers des salariés agacé par les plaintes de leurs collègues

Plus d’un tiers des salariés agacé par les plaintes de leurs collègues  Dans une enquête des  chiffres révèlent ainsi le ras-le-bol de 36% des salariés concernant les plaintes incessantes d’un collaborateur, quand 30% des sondés se déclarent avant tout dérangés par le manque d’hygiène. Le troisième pire défaut cité arrive loin derrière, avec 10% des interviewés pointant du doigt le fait de parler trop et trop fort. Viennent ensuite le fait d’étaler sa vie personnelle et d’être trop curieux pour, respectivement, 8% et 7% des répondants, témoignant du besoin prégnant de garder séparées vie personnelle et vie professionnelle. À la liste des défauts proposée, certains salariés ajoutent ex-aequo, via la catégorie « Autres », la fainéantise, l’incompétence et le comportement manipulateur comme principaux points de blocage.  En étudiant les résultats dans le détail, de légers écarts de perception sont constatés en fonction du sexe, du niveau d’instruction ou de l’âge des sondés, mais de fortes disparités régionales existent :    En fonction du diplôme : il semblerait que les salariés avec un niveau bac ou supérieur soient davantages exposés aux plaintes répétées de collègues au travail. En effet, les salariés avec un diplôme inférieur au baccalauréat sont sensibles à seulement 26% aux plaintes de leurs collègues, q    En fonction de l’âge : 40% des 30-39 ans se montrent particulièrement sensibles aux plaintes incessantes, ce chiffre passe à 34% pour les autres tranches d’âges.    En fonction du sexe : bien qu’il n’y ait pas d’écart de perception important, les femmes semblent plus incommodées par le manque d’hygiène (32%) que les hommes (28%), qui sont, eux, plus nombreux à dénoncer l’abus de curiosité (8% contre 5% pour les femmes).    En fonction de la région : l’étude révèle des sensibilités plus ou moins marquées selon les régions. Si les salariés du Nord-Ouest fustigent les plaintes incessantes d’un collègue à 42%, les salariés d’Île-de-France s’y accordent pour 29% seulement, préférant désigner le manque d’hygiène comme principal défaut (32%). Les salariés du Sud-Ouest sont moins gênés par le manque d’hygiène d’un confrère que dans les autres régions (24% contre 30% de moyenne nationale). Les salariés du Nord-Ouest, quant à eux, sont les moins embarrassés par les collègues trop curieux (à 4 % contre 7% pour l’ensemble des salariés français).  Les offres du jour 2 apprentis (1 cuisine + 1 salle) à partir du mois de juillet 2015.Merci de votre aide pour nos recherches,Hôtel Restaurant Le Cygne 2 rue du Cingle - 24260 LE BUGUETel : 05.53.06.01.16Fax : 05.53.06.81.01des offres du pole emploi à perigueux pole-emploi.fr**  Maître / Maîtresse d'hôtel    G1802    BRANTOME (24)       Chef de rang    G1803    BRANTOME (24)       Responsable logistique de production industrielle    H1401    TERRASSON-LAVILLEDIEU (24)       Technicien / Technicienne de méthodes fabrication    H1404    TERRASSON-LAVILLEDIEU (24)       Chaudronnier soudeur / Chaudronnière soudeuse    H2902    LAMONZIE-SAINT-MARTIN (24)       Carrossier / Carrossière    I1606    BERGERAC (24)       Carrossier-peintre / Carrossière-peintre    I1606    LE BUGUE (24)       Infirmier général / Infirmière générale    J1502    BERGERAC (24)       Infirmier / Infirmière de service hospitalier    J1506    DOMME (24)       Infirmier / Infirmière de soins généraux    J1506    RIBERAC (24)       Encadrant(e) technique d'activités d'insertion pro    K1203    BRANTOME (24)       Assistant familial / Assistante familiale    K1303    Dordogne sud et  limitrophe