Replay du mardi 1 octobre 2019

Changement de main au PSG

25 septembre 1989 : de gauche à droite : Jacques Chirac le maire de Paris, Tomislav Ivic l’entraîneur du PSG, Francis Borelli le président du club, et Michel Péricard le maire de St-Germain-en-Laye
25 septembre 1989 : de gauche à droite : Jacques Chirac le maire de Paris, Tomislav Ivic l’entraîneur du PSG, Francis Borelli le président du club, et Michel Péricard le maire de St-Germain-en-Laye © Getty - Gilles Bassignac - Gamma-Rapho

Football et affaires douteuses pour commencer avec deux grandes figures du Paris Saint Germain, deux présidents de légende, Daniel Hechter et Francis Borelli. Le 1 octobre 1979, ça chauffe un peu pour le matricule du premier, Daniel Hechter accusé de magouille dans la billetterie. Ainsi débutait un an avant le scandale de la double billetterie ; ça va provoquer la chute de Daniel Hechter et l’arrivée de Francis Borelli à la tête du PSG. Une double billetterie au sein du Paris-Saint-Germain qui permettait d’offrir un complément de revenus aux joueurs. 

Football encore 10 ans plus tard, le 1 octobre 1989, Paris Saint Germain Bordeaux 1 partout. L’équipe de 1989 avec Joël Bats dans les buts, Daniel Bravo et  Christian Perez, alors milieu offensif. Le PSG qui terminera 5e du championnat tandis que les Girondins de Bordeaux se hisseront à la deuxième place.  

Et puis pour terminer, 1 octobre 2010, c’est l’inauguration du mondial de l’auto. Il y a 9 ans et déjà le mondial de l’auto se plaçait sous le signe de l’électrique et de la voiture hybride. Les poids lourds du gouvernement sont là, Jean Louis Borloo et le président de l’époque en 2010, Nicolas Sarkozy.

Mots clés: