L'éphéméride de Paris - Thierry Boeuf

Du lundi au vendredi à 06h10

Un chapeau qui tombe malheureusement en désuétude : le bibi
Un chapeau qui tombe malheureusement en désuétude : le bibi © Getty - Buccina Studios

Les bibis Parisiens

Diffusion du jeudi 6 février 2020 Durée : 2min

Et aussi : hommage à Luc Borreli

Quand on regarde des vieilles photos des rues de Paris, dans les années 1940 /1950, tous les Parisiens photographiés portaient des chapeaux, melons, taupé, borsalino pour les hommes. Tous ces chapeaux ont pratiquement disparu au profit aujourd’hui des casquettes et des bonnets. Idem pour la gente féminine parisienne, qui se souvient des bibis ? On en voit encore un peu dans les mariages ou à la cour de la Reine d’Angleterre, ces petits chapeaux, généralement fait de plumes et de fleurs, et bien c’était la mode du 6 février 1954, la cerise sur le chapeau. 

Toujours un 6 février, mais cette fois en 1994, le PSG vient de recruter un nouveau gardien de but Luc Borreli, malheureusement décédé en 1999 dans un accident de voiture. Luc Borreli était la doublure de Bernard Lama. Voilà souvenir de Luc Borreli qui est resté au PSG deux années en 1994 et 95 avant d’aller jouer à Caen et Lyon. Son nom  est désormais associé à des stages de football pour jeunes gardien de but, stage parrainés par de nombreux joueurs professionnels. 

Pour terminer le 6 février 2016, début des travaux du prolongement de la ligne 14, depuis St Lazare, direction la mairie de Saint Ouen. Et vous allez le constater dans ce reportage du 6 février 2016, les Parisiens ont la chance d’avoir un sous-sol de qualité, assez solide pour creuser des trous. On n’est un peu en retard sur le prolongement de la 14  et des quatre nouvelles stations vers Saint Ouen, on nous avait dit livraison en 2019, à priori mise en service l’été prochain, alléluia, on ne sera plus serrés comme des sardines sur la ligne 13.