Les séries France Bleu

L'éphéméride France Bleu

En semaine à 4h58 et le WE à 6h06

Pierre Desproges.
Pierre Desproges. © Getty

L'éphéméride du mercredi 18 avril 2018

Diffusion du mercredi 18 avril 2018 Durée : 1min

La curiosité du jour, c’est le chanteur Pierre Desproges. Nous n’avons plus Desproges depuis le 18 avril 88, il y a trente ans. On a tous vu l’humoriste chanter « A la Pêche aux moules » et « Mademoiselle Angèle » en 76, avec la bande à Jacques Martin. Et nous embrassons également nos Parfait

(...) Il m’a confié un jour qu’il détestait ça. Il chantait certainement du Brassens avec ses copains, mais il a aussi enregistré deux 45 tours en solo. En 77, c’était « A Bobo Bébé ».

Le texte était bouleversant. Ça causait d’un bébé qu’avait bobo, et n’avait plus bobo après un bisou de sa mémé. Ça n’a pas...très bien marché. 83, Desproges remet ça. Cette fois, il raconte la souffrance de l’ouvrier, (« à l’existence morne et fadasse ») face aux nantis, cadres sup’ buvant du whisky, PDG faisant du hors-bord ! Et ça « ça fait mal à l’ouvrier ».

Parfois, quand il se baladait dans la luxueuse Bentley de son pote Fournier (le réalisateur de « Monsieur Cyclopède »), Desproges adorait baisser la vitre, pour chanter ça à tue-tête aux badauds ! « ça, ça fait mal à l’ouvrier ». M’sieur Pierre avait des joies simples. 

Revenez, m’sieur Pierre, s’il vous plait, revenez ! Je vous signale que l’intégrale de ses réquisitoires au « Tribunal des Flagrants Délires » vient de ressortir aux éditions du Seuil. 

Avant de se quitter, le LSV, le saviez-vous ? 

Le mot japonais gotongoton n’a pas d’équivalent en français. C’est un train qui fait beaucoup de bruit, un gotongoton.