Replay du mercredi 29 juillet 2020

Le Tour de France Solidaire pour encourager la pratique du vélo

Au programme également : un instant de détente aux thermes d'Évian et une visite au musée de la Nacre dans l'Oise

Avec la crise sanitaire, le vélo a le vent en poupe
Avec la crise sanitaire, le vélo a le vent en poupe © Getty

Le Tour de France Solidaire

Face à la crise sanitaire, le vélo est devenu un moyen de transport incontournable. Pour encourager la pratique de cette mobilité douce et la rendre accessible à tous, le Tour de France Solidaire se mobilise. 

Ses objectifs ? Offrir des vélos aux personnes et aux enfants défavorisés touchés par la crise en France et à l'étranger, équiper le personnel soignant et les travailleurs sociaux en Afrique et organiser une grande collecte pour redonner vie à 5000 bicyclettes laissées à l'abandon. Une vaste opération qui a débuté le 27 juin, jour où des cyclistes du monde entier devaient prendre le départ du Tour, et qui se terminera le 20 septembre. 

De nombreuses associations participent à l'opération comme Emmaüs, le Secours populaire français et l'association Sud-Africaine Qhubeka. Une collecte de fonds est également lancée en ligne pour permettre à chacun de soutenir ce mouvement solidaire.

--> pour en parler : Christian Prudhomme, directeur du Tour de France

Les thermes d'Évian prennent soin des futures mamans

Situé au bord du lac Léman et aux pieds des Alpes, le village d'Évian-les-Bains ne manque pas de charme. C'est dans ce décors de carte postale, propice à la détende et à l'évasion que se trouvent les thermes d'Évian

Vue aérienne d'Evian-les-Bains
Vue aérienne d'Evian-les-Bains © Getty

Si l'eau d'Évian est recommandée pour les femmes enceintes et les nouveaux nés, les soins proposés aux thermes sont aussi adaptés pour eux. Les futures mamans pourront prendre soin d'elles avant l'accouchement mais aussi après avec un séjour pensé pour les mamans et leur bébé.

--> pour en parler : Lucie Ferrand, responsable soins en hydrothérapie aux thermes d'Évian

Un métier oublié à découvrir dans l'Oise

Le musée de la Nacre et de la Tabletterie se situe à Méru dans l'Oise. La région était autrefois le berceau d'une activité tabletière intense qui a cessé aujourd'hui. Le musée se trouve sur le site des anciennes usines de tabletterie Dégremont et conserve une partie du savoir-faire oublié. Le visiter est l'occasion d'en apprendre plus sur le métier ancien de tabletier. 

Des boutons fabriqués en nacre
Des boutons fabriqués en nacre © Getty

Les tabletiers étaient des artisans qui travaillaient l'os, la corne, la nacre, l'ivoire ou l'écaille de tortue pour fabriquer des jetons, des dés, des boîtes, des chapelets etc... A savoir que dans l'Oise, ils étaient plutôt spécialisés dans le travail de la nacre pour en faire notamment des boutons.

--> pour en parler : Stéphanie Romagnan, directrice adjointe du Musée de la Nacre

Mots clés: