Replay du lundi 13 juillet 2020

Les écureuils du panier, une cueillette solidaire pour éviter le gaspillage

Au programme également : Les lacs et barrages du Beaufortain et la maison de la Vache qui rit

Cueillette solidaire pour éviter le gaspillage
Cueillette solidaire pour éviter le gaspillage © Getty - Maximilian Stock Ltd.

Les écureuils du panier 

Les Ecureuils du Panier proposent de cueillir des fruits chez des particuliers qui ne veulent ou ne peuvent pas le faire eux-mêmes. La récolte est ensuite redistribuée entre le donateur, les bénévoles-cueilleurs et une association de soutien alimentaire. 

Le but ? 

Eviter le gaspillage de fruits qui ne sont pas ramassés chez des particuliers du Bassin minier ou dans des lieux publics. 

Il s’agit également de mettre en place un circuit court de cueillette assuré par les bénévoles de l'association du Panier du Coin, associé à une action solidaire de redistribution. 

Les écureuils, c'est aussi... 

• créer du lien social et de la convivialité entre les bénévoles et les donateurs
• suivre la saisonnalité des fruits et partager des recettes
• offrir une alternative à l'achat de fruits
• organiser un partage solidaire hors association Panier du Coin en redistribuant une partie de la récolte à une association de soutien alimentaire 

Qui peut être "écureuil" ? 

• Tout membre du Panier du Coin à jour de sa cotisation et assuré civilement.
• Chaque ramasseur attestera de cette assurance avant ramassage. 

Si vous êtes intéressés, vous pouvez les cnotacter via le mail ecureuilspanier@yahoo.fr 

--> Pour en parler : Christian Lonjaret, bénévole de l'association Panier du coin 

Le Beaufortain, pays des lacs et barrages 

Les 10 lacs qui entourent Arêches-Beaufort sont des lieux propices à la randonnée et surtout des sites panoramiques à ne rater sous aucun prétexte. 

-
- -

Après un réveil matinal pour taquiner la truite, on se retrouve le midi pour un pique-nique au bord du lac de Roselend, avant de se rendre à la piscine de Beaufort pour faire quelques longueurs. Une sortie en rafting ou en canyoning conviendra pour ceux qui recherchent d’adrénaline. 

--> Pour en parler : Frédéric Blanc-Mappaz, directeur de l’office de tourisme d’Arêches-Beaufort 

La maison de la Vache qui rit 

Créée en 2009, La Maison de La Vache qui rit est bâtie sur le site même où est née la marque en 1921, à Lons-le-Saunier, au cœur du Jura. Elle s’offre aujourd’hui une nouvelle jeunesse. 

Depuis son ouverture, La Maison de La Vache qui rit est devenue le lieu de référence de la mémoire de la marque. Elle offre ainsi un regard unique sur l’une des aventures industrielles et marketing françaises les plus impressionnantes du 20e siècle. 

La nouvelle Maison de La Vache qui rit sera véritablement un lieu à partager, un lieu de rencontre dans un dialogue sans cesse réinterrogé entre patrimoine historique, scientifique, création contemporaine et démarches participatives. 

La petite marmite 

Pendant la période estivale, un restaurant sur la terrasse de La Maison de La Vache qui rit, vous propose des saveurs culinaires alliant saisonnalité et produits du Groupe Bel. Laissez-vous tenter par des recettes à La Vache qui rit®, au Boursin®, ou encore au Kiri®. 

Cette année, c’est la cuisinière Myriam Bonzonella qui est à la tête de notre restaurant. Toutes les recettes sont proposées en bocaux et sont réalisées dans le respect d’un dispositif sanitaire renforcé. 

Le restaurant est ouvert tous les jours jusqu’au 23 août, de 12h à 15h. 

--> Pour en parler : Laurent Bourdereau, directeur de La Maison de la Vache qui rit 

Mots clés: