Replay du jeudi 22 août 2019

La salsa du démon par Le Grand Orchestre du Splendid

Le Grand Orchestre du Splendid au Zénith de Nancy le 27 mars 2009.
Le Grand Orchestre du Splendid au Zénith de Nancy le 27 mars 2009. © Getty - Pool DEMANGE/MARCHI/

Créé en 1977 au café-théâtre Le Splendid , le Grand Orchestre marie jazz, swing, salsa, mambo ou ska et parodies hautes en couleurs portées par des textes pimentés. « La salsa du démon » en est la meilleure illustration. Et c'est dans le costume de Belzébuth, que Coluche apparaît dans les émissions de variétés fourche à  la main, quasi nu sous sa cape, avec pour seul cache-sexe, une grappe de raisin !  Xavier Thibault, l'un des piliers de la troupe avec son frère Frédéric, (tous deux par ailleurs  fils de Jean-Marc Thibault), raconte que « la Salsa du démon » est née de l'envie de se voir, lui et ses amis, costumés en personnages diaboliques. Il prend ainsi un plaisir jouissif à affubler chacun d'entre-eux de défauts et de vices pittoresques.  

Il s'agit du titre culte du Splendid. Des cuivres et de la dérision qui se sont accordés à merveille.
Il s'agit du titre culte du Splendid. Des cuivres et de la dérision qui se sont accordés à merveille. - Collection Discothèque de Radio France

Le titre  sera  repris en 2008 par les Enfoirés, en 2009 par Sansévérino et en 2015 par le groupe Punk-rock « Opium du peuple ». N'oublions pas svp en 2007, la sacrée version de votre serviteur déguisé en boucher-charcutier pour la série « Soaperette » ! L’originale de  « La Salsa du démon » se vendra à 800 000  exemplaires !Titre indémodable et  indétrônable de toutes les ferias et bodegas de France.  

L’été est kitsch avec Le Grand orchestre du Splendid !

Mots clés: