Émissions – Rendez-vous

L'été vu d'ici

Le Festival de la Saint-Loup
Le Festival de la Saint-Loup

L'été vu d'ici. Le Festival de la Saint-Loup

Sonneurs, danseurs, artistes du monde celtique se donnent rendez-vous à Guingamp du 10 au 18 août. Au programme : défilés, spectacles de danses, concerts, tournois de lutte bretonne, concours national de la danse bretonne sous la forme créative et traditionnelle...

Le Festival de la Saint-Loup , est un festival de musique celtique qui se tient tous les ans à Guingamp, dans les Côtes-d'Armor en Bretagne, durant la deuxième quinzaine d'août. C'est une fête à la base consacrée à la danse bretonne.

Il s'agit de l'une des fêtes traditionnelles les plus anciennes de Bretagne puisque des documents antérieurs à 1850 mentionnent cet évènement. Elle tire son nom du château de Runevarec (Pabu) appelé Saint-Loup car sa chapelle est dédiée à Loup de Troyes. Dès 1848 on y célèbre la fête au début du mois de septembre. Un pardon suivi d'un bal. Dans les années 1920, il s'agissait encore d'une fête champêtre dans le parc du château. De Pabu, les gens descendaient dans la soirée la rue de Montbareil en dansant la dérobée. Une danse en cortège avec ses codes de l'époque. Les enfants en premier, chantant des comptines, puis les adolescents et enfin les adultes, tout le monde en cadence.À partir de 1957, bagadoù et cercles celtiques intègrent la Saint-Loup. Le comité Kendalc'h et le comité des fêtes ont l'idée de créer une fête qui ressemble à la version contemporaine du festival et qui se déroule mi-août sur deux jours : défilé, le samedi soir et danse, le dimanche. Dans les années 70, la musique traditionnelle est en plein renouveau. et le grand public découvre la musique bretonne sous un autre jour. Les costumes traditionnels sont revisités, les jupes des danseuses se raccourcissent et les cercles bretons innovent dans leurs chorégraphies. À partir des années 80, le festival se déroule sur neuf jours.Chaque année, ce rendez-vous de la culture bretonne prend toujours un peu plus d'ampleur. Aujourd'hui ce sont près de 2500 sonneurs, artistes et danseurs venus de tout le monde celtique (gallois, écossais, irlandais, asturiens, galiciens...) qui fréquentent la ville du Trégor. De nombreuses animations, expositions, fest-noz, concours folkloriques jalonnent la semaine et des concerts ont lieu tous les soirs.

Pour en parler, Corentine Feltz reçoit Manu Méhu de France Bleu Breizh-Izel et Jean-Pierre Ellien , président du festival.

En savoir +