Replay du dimanche 21 mars 2021

Les semis de printemps au jardin.

- Mis à jour le

Radis, salades, petits pois, fèves, le printemps est la période où on redémarre les travaux au jardin et donc les semis.

L'esprit du semis
L'esprit du semis © Getty - GettyImage

La spéculation,

Le semis est un investissement sur l’avenir, donc un pari particulièrement sur la météo, surtout pour les semis en plein air. Sous serre, châssis ou tunnel, les semis peuvent être un peu avancés.
Attention, sous tunnel, il y a parfois un phénomène d’inversion de températures. Le matin il peut faire plus froid sous le tunnel qu’à l’extérieur.

Il y a les paris risqués 

Qui peuvent rapporter gros mais le risque est grand de tout perdre. A manier avec précaution et surtout sur des quantités réduites.

Plus sûr, la gestion "en bon père de famille". 

Elle permet d’assurer la récolte mais souvent il faut attendre longtemps pour déguster ses récoltes souvent après avoir acheté ces mêmes légumes ou fruits sur le marché. Avec ce principe on risque aussi, avec le réchauffement climatique d'arriver "après la bataille" et voir nos cultures souffrir de la chaleur.

Le risque mesuré.

C’est celui qui permet par exemple d’avoir un produit primeur sans prendre trop de risques par rapport au froid. Ce que l’on appelle les semis avancés sous châssis, tunnel ou simplement sous un voile type P17, aussi appelé voile d’hivernage qui est un textile non tissé perméable à la lumière et à l’air mais qui isole de quelques degrés et c'est parfois suffisant. Son emploi est passager contrairement au tunnel ou à la serre qui restent en place le reste de la culture, et peuvent devenir un handicap pour la qualité de la récolte.

Que sème-t-on au printemps ?

Bien sûr d’abord les plantes qui craignent la chaleur comme les fèves et les petits pois qui mettent un certain temps à produire. Ensuite dès que le sol se réchauffe un peu, les radis "18 jours" qui mettent plutôt un mois à venir, les navets et betteraves potagères, carottes, persil, et laitues. En tout dernier les plants "frileux comme les haricots".
Mais attention, il faut quand même un peu de chaleur pour ces semis car les radis qui "trainent" sont piquants, creux et parfois véreux, idem pour les navets. 

Semis de petits pois
Semis de petits pois - Jacques Ginet

Attention à ne pas semer trop tôt.

Les semis trop précoces des plantes à culture un peu longue comme les choux, les cardons, sont à éviter car lorsque l'été arrive, si les plantes ont déjà une belle taille, la chaleur liée à la sécheresse vont agir comme un hiver et entrainer la montaison et la perte de la culture.
En mars on peut aussi semer les poireaux et les choux pour des récoltes plutôt automnales ou hivernales. 

Chou "monté"
Chou "monté" - Jacques Ginet

Semer en plates bandes ou en ligne ?

Certaines cultures ne supportent pas d’être repiquées. C’est le cas des carottes, betteraves rouges, navets et raves, en général les légumes racines.
Ces légumes sont donc semés directement plutôt en ligne pour respecter des distances de croissance. En général il est nécessaire de les éclaircir pour leur laisser assez de place, à moins de disposer d’un bon semoir graine à graine.
Par exemple les cardons peuvent être repiqués mais il est préférable de les semer en place en "poquets" à 1 m de distance en tous sens, puis de les "démarier".
Pour les plantes à repiquer comme les choux, les poireaux, certaines salades, les semis se font plutôt en plates bandes ce qui permet d’économiser de la place pour les autres cultures à cycle court.

Cardon
Cardon - Jacques Ginet

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne réussite et de belles récoltes. 

N’hésitez pas à appeler au cours de l’émission jardin sur France bleu Isère chaque dimanche matin entre 9 et 10 heures.

Mots clés: