Replay du jeudi 25 février 2021

Le Rhino Jazz(s) s'invite chez vous et invite Cissy Street

- Mis à jour le

Crise sanitaire oblige, le Rhino Jazz(s) ne parcourt plus les scènes de la région et propose dans l'attente, chaque mois, une newsletter mettant à l'honneur des artistes qui auraient été programmés.

Le Rhino à domicile avec Cissy Streets
Le Rhino à domicile avec Cissy Streets © Radio France - Rhino Jazz(s)

Dans le monde d'avant, on prenait un billet pour aller découvrir - ou redécouvrir- des artistes.  On le faisait, par exemple, auprès du festival Rhino Jazz(s), un festival itinérant. 

Le Rhino est une institution ligérienne

"Chaque année, au mois d'octobre, le Rhino c'est trois semaines de programmation dans 25 à 30 communes, principalement sur la Métropole de Saint-Etienne, mais aussi à Lyon ou encore à Vienne", rappelle Ludovic Chazalon, le directeur artistique du Rhino. Le festival a été initié par Jean-Paul Chazalon en 1979, à Rive-de-Gier. C'est, alors, l'un des premiers festivals de Jazz en Europe.

Depuis 43 ans, le Rhino ne cesse de dénicher des nouveaux talents et de faire découvrir à tous ses spectateurs des artistes du monde entier.

Aujourd'hui, le Rhino s'invite chez vous !

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Il suffit de s'inscrire sur la newsletter du festival pour pouvoir profiter de recommandations. Ludovic Chazalon, directeur artistique du festival : "C'est l'idée de mettre des musiques à destination du public fidèle, de _partager mes coups de cœur via une newsletter_. C'est quelque chose qui remporte déjà un grand succès".

Pourquoi le Rhino est-il un rhino ?

Le Président du Rhino Jazz(s) Festival est entré un jour dans l'atelier du peintre Jacques Barry. Un peintre qui vit à Saint-Etienne. Il a vu une peinture d'un rhinocéros, et a demandé s'il pouvait utiliser le rhinocéros comme animal-totem pour le festival.

Jacques Barry est très connu : On a pu voir son célèbre rhinocéros au stade Geoffroy-Guichard pendant la coupe du monde de football en 1998. L'année suivante, trois de ses toiles ont fait 80 fois le tour de la Terre avec l'astronaute français Michel Tognini au cours de la 95è mission de la navette Columbia, dans l'Espace.

Le coronavirus dans l'équipe du Rhino

La moitié de l'équipe, en septembre dernier, a été atteinte par la Covid-19. "On va mieux, on va tous bien", rassure Ludovic Chazalon. 

Le coup de cœur avec France Bleu Saint-Etienne Loire pour la newsletter de février : Cissy Street

"Une super équipe qui a fait son entrée dans la jazzosphere New Orleans funk avec brio !", explique Ludovic Chazalon.Francis Larue, qui fait partie du groupe témoigne : "Ce serait mieux de jouer en live, mais je suis content que Cissy Streetsoit mis en avant par la direction artistique du festival dans ce "Rhino s'invite chez vous""

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

"Au mois de juin, nous avons sorti juste après le premier confinement, notre nouvel album _La Tour du Pouvoir_, avec deux collaborations avec Fabulous Trobadors". L'une d'elles ose d'ailleurs la bourrée auvergnate façon groove. 

Il y a deux auvergnats dans le groupe. Nous ne voulions pas être seulement des français qui font de la musique américaine. On voulait mélanger des influences qui nous sont propres. C'était une expérience de métissage avec la culture populaire de notre région - Francis Larue de Cissy Street à propos d'un morceau du nouvel album

Alors oui, corona-incompatibles, les dates de concerts sont annulées. Mais l'emploi du temps des musiciens n'est pas fait que de concerts. Répétitions, communication... "Nous démarchons les programmateurs". C'est d'ailleurs ainsi que Ludovic Chazalon a connu Cissy Street. Happé par le style du groupe, "qui donne une orientation artistique qui me plait énormément"

A découvrir (ou redécouvrir) sur la newsletter de cette fin février du Rhino Jazz(s). 

Mots clés: