Replay du vendredi 31 juillet 2020

On prend le train en marche avec le Musée des Transports de Saint-Priest-en-Jarez

- Mis à jour le
L'happy hour
L'happy hour © Getty

Une histoire débutant au 19e siècle 

C'est au début de l'année 1870 que la ville de Saint-Étienne découvre le projet d'un entrepreneur de travaux publics parisien suggérant l'ouverture d'un véritable réseau de tramways à traction vapeur avec pour axe majeur la ligne Bellevue-La Terrasse et qui serait placée sous l'égide de la Compagnie des Chemins de Fer à Voie Étroite. Il faudra attendre dix ans pour que les premiers trams fassent leur apparition sous la forme de quatre voitures tirées par une locomotive. Jusqu'à la Première Guerre Mondiale, ce sont près de 65 kilomètres de voies électrifiées qui s'ouvriront pour relier la ville de Saint-Étienne à Rive-de-Gier.  

Exemple d'un tram à traction vapeur à Paris
Exemple d'un tram à traction vapeur à Paris -

Un risque de déclin 

Si le début du 20e siècle est une période particulièrement propice à l'utilisation du tram, la ville de Saint-Étienne a failli plusieurs fois abandonner ce projet malgré un tracé de 100 kilomètres mais le déclin de ce moyen de transport au profit de la voiture, l'autobus ou le trolleybus commence à se faire sentir. Cependant et convaincu de son utilité, le réseau s'amplifie dès les années 80 avec la possibilité pour les stéphanois de rallier les deux extrémités de leur ville avec l'ouverture de la ligne Solaure-Hôpital Nord qui coïncide avec la création de la STAS (Société des Transports de l’Agglomération Stéphanoise) 

Charles Fiterman, ministre des Transports, lors de l'anniversaire du tramway de la ville de Saint-Etienne le 1er mars 1982
Charles Fiterman, ministre des Transports, lors de l'anniversaire du tramway de la ville de Saint-Etienne le 1er mars 1982 © Getty - Dominique BARRIER

Un musée comme vitrine d'un riche passé 

S'il faudra attendre le nouveau millénaire pour voir apparaître une deuxième ligne, c'est en 1993 que naît le musée des Transports Urbains de Saint-Etienne et sa région et qui retrace l’histoire mécanique, politique et humaine du transport en commun stéphanois. L’association qui gère ce riche patrimoine expose films, photographies, maquettes, pancartes et objets divers ainsi que quelques spécimens exceptionnels de tram dont le premier tram électrifié qui desservait Bellevue-La Terrasse mais aussi des trolleybus et autobus des années 50. 

La ligne 3 du tram de Saint-Étienne desservant le stade Geoffroy-Guichard
La ligne 3 du tram de Saint-Étienne desservant le stade Geoffroy-Guichard © Radio France - Tifany Antkowiak

Le musée des Transports Urbains de Saint-Étienne et sa région est ouvert au public tous les mercredis de 14h00 à 17h00 à Saint Priest-en-Jarez.