Replay du lundi 29 mars 2021

Il fût un temps ou Sainté et Lyon étaient les meilleures amies du monde

- Mis à jour le

Paul Sordet notre historien Ligérien, nous raconte sainté et ses environs comme vous ne l’avez jamais entendu. Ses grands évènements, ses illustres personnages et ses fabricants…

SAINTE
SAINTE

Nous savons de tradition ancienne et avérée que Saint-Etienne est depuis toujours une ville de forgerons. Leurs fabrications ont évoluées au fil du temps.

Commencée par l’arme blanche puis l’arme à feu dès l’invention de celle-ci, l’activité s’est complétée avec les couteaux qui furent fabriqués en très grande quantité pendant les 17° et 18° siècles principalement, dont le très célèbre eustache dont on a trouvé des traces en Amérique du Nord notamment.

On fabriqua parallèlement à Saint-Etienne pendant un certain à partir du 3° tiers du 17° siècle des moulins à café.

Pendant longtemps également et jusqu’à une période très récente notre ville fut connue pour ce qu’on appelait la clincaille et qui est la moderne quincaillerie.

Ce qui est surprenant et révélateur de la ténacité des stéphanois est que le minerai de fer qui fut à l’origine des forges s’épuisa relativement vite. Sans doute au 15° siècle.

Qu’à cela ne tienne. On n’abandonne pas si facilement un savoir-faire ancestral. Et donc on chercha et on trouva des sources d’approvisionnement  notamment en Dauphiné. C’était un temps où il n’y avait pas de chamailleries entre les deux villes. Chacun avait besoin de l’autre et tous y trouvaient leur compte.

En fait pendant plusieurs siècles, notre ville qu’on a supposée isolée fut, en réalité, fortement exportatrice. Ses produits simples manufacturés étaient connus et particulièrement appréciés tout autour du bassin méditerranéen

Mots clés: