Replay du lundi 3 mai 2021

Quand Robert Charlebois venait à Saint-Etienne !

- Mis à jour le

Pierre Espourteille a cotoyé de nombreuses célébrités dans la Loire. Il nous raconte ses rencontres captivantes avec le Québecois Robert Charlebois.

Robert Charlebois
Robert Charlebois © Getty - Eric Fougere

C'est parce que je travaillais pour le label qui distribuait les Québecois en France que j'ai pu rencontrer plusieurs fois Robert Charlebois

A l'époque, les artistes du Québec était distribué par un label. Il s'agissait de promouvoir Claude Dubois, Diane Dufresne ou encore Fabienne Thibault.

"Quand la musique du Québec a débarqué sur la scène française, on a vite découvert que nos cousins francophones d’Amérique ne causaient vraiment la même langue que nous : je m’en suis aperçu à mes dépens quand il fallu que «  je m’mette au joual, tabernacle ! » pour les accompagner chez nous", raconte Pierre Espourteille.

Les Québecois ne parlent pas comme nous

Quand on diffusait les premières chansons de Charlebois sur la France, il y avait même des stations de radio qui organisaient des jeux concours du style : le premier qui a compris de quoi parle ce chanteur a gagné ! 

Ro-bois Charle-bert est venu plusieurs fois à Saint-Etienne

Ro-bois Charle-bert ( «  un nom qui donne soif » , comme il le dit lui-même ) est venu souvent sur Saint Etienne, dont une fois où il a déboulé habillé en hockeyeur en patins sur la scène du Palais des Sports Plaine Achille, pour un concert sublissimme en duo avec Nanette Workman, ex-choriste Rolling Stones, Lennon, Joe Cocker, Johnny Hallyday, Starmania, etc…  

A la fin du spectacle, je lui avais présenté quelques joueurs de l’ASSE, il leur avait lancé «  Alors, les Verts ? On joue à l’envers ?? » ( c’est peut-être toujours valable…)    

Robert Charlebois : un huluberlu génial

Il avait des idées à la hauteur : "il m’avait avoué qu’il souhaitait sortir une compile «  Les pires chansons de Charlebois » ( y en a une qui s’intitule : «  La samba des canards » )".

Certains critiques musicaux ont émis l‘idée que, dès qu’il a décidé d’épouser la France -  et surtout une française, Laurence -le couple était les voisins de Coluche en Guadeloupe  -, il était devenu un peu moins fou et donc, un peu moins créatif, mais ça reste un géant  - par la taille aussi ! - de la chanson canadienne avec plus de  50 ans de carrière.   

Mots clés:
  • Livres