Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Le procès d'Oradour-sur-Glane s'est déroulé à Bordeaux
Le procès d'Oradour-sur-Glane s'est déroulé à Bordeaux © Radio France - France Bleu

11 et 12 janvier 1953 le procès des criminels d'Oradour-sur-Glane s'ouvre à Bordeaux

Diffusion du jeudi 11 janvier 2018 Durée : 1min

11 janvier 1953, on est à Bordeaux exactement à la veille d’un procès terrible.

Les audiences, prévues pour durer au moins deux semaines, auront lieu dans le haut de la rue de Pessac, dans un bâtiment qu’on appelle le Conseil de Guerre, qui jouxte la caserne Boudet, depuis transformée en résidence, étudiante, notamment. C’est là que va siéger le Tribunal militaire destiné à juger les crimes de la division SS qui en juin 1944 a détruit par arme à feu et incendie la population, hommes, femmes et enfants du village de Oradour-sur-Glane en Limousin. Les survivants du massacre,  auront donc attendu neuf ans que les responsables, et encore pas tous, comparaissent devant un tribunal. Particularité de l’affaire, si l’on peut dire, la présence de militaires alsaciens dans les effectifs de la Division SS Das Reich. Ils se sont désignés eux même comme des « malgré nous », soutenant qu’ils ont été incorporés de force par les nazis. Un grand débat s’impose déjà dans l’opinion : doit-on au tribunal juger des faits et comportements personnels, individuels, ou s’agit-il de juger une responsabilité collective ? Déjà certains accusés, membres d’un peloton d’exécution, affirment  qu’ils ont tiré au dessus des têtes. Le procès va être douloureux, et d’abord pour la population du Limousin. Vous pouvez en savoir plus en consultant le reportage réalisé par France Info