Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Daniel Cohn Bendit en 1968
Daniel Cohn Bendit en 1968 - France Culture

13 mai 1968…grève générale : a Bordeaux on se souvient de la place de la Victoire noire de monde !

Diffusion du vendredi 11 mai 2018 Durée : 1min

13 mai 1968 entre finales de football et de rugby, Bordeaux commence à s'agiter

…..13 mai 1968…grève générale, la coupe de France de Foot à Saint Etienne contre les Girondins, un pénalty sévère paraît-il, et une finale de rugby à Toulouse entre Lourdes et Toulon. On évoque un défilé monstre, c’est le mot des journaux entre République et Denfert Rochereau à Paris. Du coup, la province va vouloir montrer ses muscles. On se souvient donc de la place de la Victoire noire de monde, les photographes et quelques journalistes juchés sur un kiosque à journaux, les cortèges étudiants scandant : « nous sommes un groupuscule », ou « nous sommes tous des anarchistes allemands »…je me souviens d’avoir vu et entendu un de ces cortèges cours de la Marne. Pourquoi ces slogans ? Le Parti communiste, pris à contre pied au début de ce mouvement de mai 68, avait parlé, pour évoquer la révolte étudiante, sous la plume de son secrétaire général de « groupuscules » de gauchiste et stigmatisé le leader étudiant de Nanterre Daniel Cohn Bendit en croyant le disqualifier par l’expression « anarchiste allemand ». Cohn Bendit était né à Montauban en 1945 de parents allemands anti-nazis. L’expression était particulièrement odieuse et fut relevée par les cortèges étudiants. … Mai 1968 Mai 2018 un anniversaire à vivre sur francebleu.fr