Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

La couverture du livre d'Emmanuelle Debur
La couverture du livre d'Emmanuelle Debur

1965 : première édition de Sigma

Diffusion du vendredi 26 octobre 2018 Durée : 2min

Un festival pop, culte et décalé !

Entre les 25 et 31 octobre 1965, il y a donc plus d’un demi siècle, la première SIGMA sonnait la fin de la tranquillité pour la vie culturelle bordelaise. Avec la bénédiction et le concours financier de la municipalité Chaban-Delmas, une équipe à l’écoute de la création contemporaine la plus pointue, jetait sur le ring bordelais les prémisses des bouleversements de l’année 68. Ce que les témoins ont retenu des premiers SIGMA c’est le Living Theater de Julian Beck et Judith Malina. Un quotidien bordelais disparu, La France, dont le siège était rue Porte Dijeaux, écrivait ceci : « La tribu du Living Theater avait envahi le Français, galopant, rampant dans les allées, soufflant, crachant au nez des spectateurs dans une volonté bien arrêtée de traumatiser son public, pour envoûter ensuite de longs rythmes incantatoires ». Il s’agissait de l’Antigone de Brecht jouée par le Living Theater. 

La même année Sylvano Bussotti invite les spectateurs à lacérer les décors de « Après la Passion selon Sade ». Commentaire du Journal Combat, disparu lui aussi : Sigma est une révolte contre les bourgeois de Bordeaux et contre les marxistes traditionnels qui estiment cette manifestation sans message politique apparent… Semaine de Recherche et d’Action Culturelle…ce fut la définition de Sigma, dont le fondateur, Roger Lafosse, récusait le terme de Festival. 

A notre : un livre passionnant sur Sigma signé Emmanuelle Debur. La référence ICI !