Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Les temps ont changé, les cambriolages aussi.
Les temps ont changé, les cambriolages aussi. - © Maxppp -

1988, 28 novembre, ça cambriole à tout va, aujourd’hui on peut le dire, il s’agit de braquage à l’ancienne !

Diffusion du mercredi 28 novembre 2018 Durée : 2min

1988, 28 novembre, ça cambriole à tout va, aujourd’hui on peut le dire, il s’agit de braquage à l’ancienne.

Aujourd’hui on tente de vous dévaliser par téléphone et avec des numéros de carte bancaire. Il y a trente ans, c’était comme les attaques de diligence. Et le récit de ces hold-up d’autrefois nous permet de retrouver la géographie des sociabilités urbaines. Ainsi, quai Deschamps, rive droite, le bar Le Cargo est attaqué à la caisse. Ne cherchez pas le comptoir d’antan, Le Cargo n’existe plus ! Et qu’est devenu, trente ans après, l’enfant de 4 ans qui se trouvait dans la voiture volée quai de la Douane par les agresseurs du bar Le Cargo ? Ils n’avaient pas vu le gamin sur la banquette arrière. Ils s’en sont débarrassé un peu plus loin. Vas-y promène ! lui ont ils dit sans doute ! Ils avaient fait la tournée des bars de Cenon et Floirac, puis devaient terminer leur équipée armée, avec blessé, cours d’Alsace et Lorraine vers 2 h du matin. Les policiers avaient repéré la voiture volée rue des Argentiers. Le lendemain, la presse locale publie la photo des deux corsaires de comptoirs, blouson de cuir et pantalon clair. Aujourd’hui, s’ils sont encore de ce monde, ils ont 53 et 51 ans. Çà fait des souvenirs à tout le monde, non ?