Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

le pont Chaban-Delmas à Bordeaux
le pont Chaban-Delmas à Bordeaux © Radio France - Olivier Cabrolier

1998 : la ville de Bordeaux a-t-elle besoin d'un pont supplémentaire ?

Diffusion du mercredi 11 avril 2018 Durée : 1min

Avril 1998, voici vingt ans, Bordeaux s’enflamme autour d’un débat !

La ville a besoin d’un pont supplémentaire, où le placer ? Beaucoup de bons esprits urbanistes le voient s’élancer vers La Bastide soit à la hauteur des Quinconces, soit de la place Jean Jaurès, en pleine ville historique donc. Levée de boucliers aux causes diverses, les uns drapés dans la préservation du cœur monumental du Bordeaux du 18° siècle, celui qu’on appelle le Bordeaux de Tourny, d’autres  craignent que les banlieues des hauteurs de la rive droite déferlent facilement sur la ville chic. D’autres solutions de pont sortent des cartons, au nord ou au sud de la ville. L’idée du tunnel revient dans les débats, bref l’opinion s’agite. Finalement la municipalité choisira ce qui est devenu au nord le Pont Chaban, avec son système de tablier levant pour laisser le passage aux navires de tourisme alors appelés à devenir nombreux. Et on projette ce qui est devenu le chantier actuel du Pont Jean-Jacques Bosc, prolongeant les boulevards au sud. 

Finalement aujourd’hui, personne ne conteste ni l’utilité, ni le charme du Pont Chaban, et on se paie même le luxe de rendre le Pont de Pierre aux piétons, aux cyclistes et aux seuls transports en commun. J’ai un regret, qu’on n’ait pas conservé le promontoire de bois qui s’élançait au dessus du fleuve, le temps d’une manifestation culturelle appelée Evento je crois, depuis le quai face aux Quinconces : cet œuvre d’artiste en bois brut, un pont qui n’en était pas un, semblait lui-même regretter le pont qui n’a pas été construit au cœur de la ville.