Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

La devanture du marché des Capucins
La devanture du marché des Capucins © Radio France - Olivier Cabrolier

1998 : une polémique agite le marché des Capucins à Bordeaux

Diffusion du vendredi 28 décembre 2018 Durée : 1min

Faut-il ouvrir le dimanche ?

Décembre 1998, la polémique fait rage à propos d’un Marché des Capucins tout neuf, dont la gestion est concédée au privé par la Mairie. Va–t-on l’ouvrir le dimanche ? Beaucoup de commerçants y sont opposés, le concessionnaire est pour. Alain Moga, élu bordelais alors chargé des marchés est plutôt pour l’ouverture du dimanche et il argumente en liant le destin des capucins à Celui de la Place et du quartier Saint-Michel voisin. Il évoque une dynamique qui va se créer entre les deux pôles du dimanche matin. 

Franchement, trente ans après, en lisant dans la presse locale, les cris d’orfraie de certains commerçants opposés au dimanche, on se dit que tout çà a été emporté par la vague des mutations sociologiques bordelaises : le dimanche des marchés, des quais de Garonne, aux banlieues animées, en passant par les halles des vieux Capus transformés, ce dimanche des marchés est devenu un incontournable de la vie bordelaise, avec six huîtres et un verre de blanc-rillettes à la clé, les moutards sur le porte-bagage ou traînés en trottinette, veste Barbour ou salopette, mocassins ou doc-martins. On peut toujours regretté les charrettes des marchandes de quatre saisons de la rue Elie Gintrac ou les mandataires d’autrefois, mais les Capus d’aujourd’hui valent bien ceux des années 50 !