Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Mai 1958, la Gironde a chaud !
Mai 1958, la Gironde a chaud ! - France Bleu Gironde

7 mai 1958..Bordeaux améliore son record de chaleur avec 32°1 !

Diffusion du lundi 7 mai 2018 Durée : 1min

Il y a 60 ans jour pour jour, il faisait 32 C° à Bordeaux !

Il n’y a plus de saison, c’est bien connu au coin de tous les comptoirs et dans les salles à manger quand apparaissent les minois et les toilettes des « météo-women » sur les petits écrans devenus grands, il n’y a donc plus de saison. Mais nous n’avons pas la mémoire du temps, heureusement il y a les archives. Ainsi aux alentours du 7 mai 1958..voici 60 ans si je compte bien, le quotidien régional annonçait que Bordeaux avait amélioré son record de chaleur avec 32°1 sous abri à un mètre du sol et à l’abri du vent, à la station climatique de la faculté de médecine. Mais si l’on cherche de vrais changements en 60 ans, on se reportera aux nouvelles du Port de Bordeaux, aujourd’hui fréquenté par les paquebots de croisière. Début mai 1958, le Port de la Lune devenait le bassin de jeu de la Marine de guerre, avec une escadre légère, composée du Casabianca, du Du-Chayla, du sous-marin La- Créole. C’était au temps où les jeunes incorporés dans la Marine Nationale passaient à Hourtin les premiers mois de leur service militaire. Puis, comme d’autres incorporés, ils étaient dirigés vers Oran ou Alger pour y passer les mois les plus longs de leur vie, les parfois 31 mois de la guerre d’Algérie. Jacques Rozier pensait au tournage de son « Adieu Philippine »  et Jean Luc Godard au tournage du film « Le Petit soldat ». La Nouvelle Vague naissait d’une époque sombre.