Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Michel Cardoze
Michel Cardoze © Radio France - France Bleu

Deux usines en pleine ville ont fabriqué le premier gaz de Bordeaux.

Diffusion du vendredi 3 mars 2017 Durée : 2min

Deux usines en pleine ville ont fabriqué le premier gaz de Bordeaux. L’une rue Judaïque, dés 1832, l’autre à La Bastide, à partir de 1845.

Les gaziers de Bordeaux, ainsi appellera-t-on toujours les ouvriers et employés du gaz, sont occupés à « chauffer les cornues » et allumer les becs de gaz de l’éclairage public. « Chauffer les cornues », l’expression renvoie au procédé industriel : on brûle du charbon dans des chambres en fonte, les cornues, pour libérer du méthane qu’il s’agit de stocker dans des gazomètres. Le gaz est ensuite injecté sous pression dans un réseau de distribution. Les gazomètres ont fait partie du paysage urbain à Bordeaux et dans toutes les villes, jusqu’à l’arrivée du gaz naturel venu de Lacq dans le sud-ouest, ou du gaz en bouteille dans les campagnes où ne parvient pas le réseau de distribution. La concession de fabrication et distribution du gaz est à Bordeaux attribuée à une compagnie anglaise jusqu’en 1875. A l’éclairage public on a ajouté le gaz destiné aux appareils de chauffage, puis à la cuisine avec le brûleur à flamme bleue, enfin au chauffage de l’eau dans les chauffe bains pour les plus riches ! Fin de la concession anglaise en 1875, création de la Compagnie du Gaz de Bordeaux qui ajoutera une troisième usine à gaz en 1906, à Bacalan. L’usine et ses ouvriers distillent le coke dans seize fours à cornues. Le gaz est municipalisé en1919.