Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Fin mai 1968, les agriculteurs rentrent en scène.
Fin mai 1968, les agriculteurs rentrent en scène.

Difficile sur le moment de déchiffrer les évènements de cette fin mai 1968. Explications avec Michel cardoze

Diffusion du mercredi 30 mai 2018 Durée : 2min

Difficile sur le moment de déchiffrer les événements de cette fin mai 1968.

Le jour même où le général de Gaulle confirme son Premier Ministre Georges Pompidou et dissout l’Assemblée Nationale –on aura donc des élections législatives en juin-, ce jour même, on voit des barrages paysans se généraliser et notamment en Gironde. Ce 30 mai 1968 (alors que le parti au pouvoir organise une manifestation monstre de soutien au général de Gaulle sur les Champs Elysées) des groupes d’agriculteurs barrent les routes, à La Tresne, Cadillac, Branne, Castillon, Sainte Foy la Grande. Charettes et troncs d’arbre, tracteurs et remorques. Il y a des drapeaux tricolores sur les barrages. Idem à Loupiac et la région de Langon. Le Médoc suivra. Ces barrages ont l’air, comme çà, de se joindre au mouvement de grève qui paralyse le pays, en réalité, on saura vite que le monde rural a été tétanisé par les images télévisées des barricades, des cortèges, des drapeaux rouges et noirs.  Ainsi lentement en cette fin mai 68 les vents tournent. Les négociations s’accélèrent, le travail reprendra plus ou moins vite, les grévistes les plus résolus estimant que le Mouvement pouvait aller plus loin, mais le gouvernement organise la contre-offensive et les élections législatives à venir confirmeront le retournement de l’opinion. Les barrages paysans du 30 mai constituaient des signes avant-coureurs de ce retournement… Revivez mai 68 sur notre web radio.