Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Une laiterie etait installée rue d'Aviau
Une laiterie etait installée rue d'Aviau

Fin 19ième, la municipalité bordelaise installe au Jardin Public une laiterie-vacherie.

Diffusion du mercredi 8 mars 2017 Durée : 2min

Les habitants et riverains de la rue d’Aviau n’aiment pas l’odeur du fumier de vache. La scène se passe à la fin du XIX° siècle.

La municipalité bordelaise installe au Jardin Public une laiterie-vacherie. L’établissement est situé tout près du portail donnant accès aux rues David Johnston et de la Course. Quelques vaches, un comptoir de vente, un grenier à fourrage et la clientèle se presse pour acquérir et consommer ce lait frais. C’est une mode d’époque: on crée des laiteries urbaines semblables à Lyon, à Paris…L’avantage est multiple : on montre ainsi aux enfants la nature pour de vrai, la « leçon de chose » est vive, mais derrière une vitre ! Et puis voilà, il faudra fermer la laiterie publique en 1891 après 12 ans de service ; les odeurs de l’étable et des charrettes à fumier qui vont et viennent incommodent les riverains de la rue d’Aviau, qui se plaignent et obtiennent la fin de cette campagne à la ville sous leurs nobles fenêtres. Et pourtant le succès public avait été nourri par la garantie du caractère naturel et sain du lait, consommé au pis de la vache, si je puis dire…Comment être près de la nature et de la pureté sans subir son fumier qui par ailleurs garantit une fertilité naturelle? Tout çà finira sous vide et au frigo ! Misère !!