Replay du jeudi 25 janvier 2018

L’Art et les Châteaux du vignoble bordelais, c’est une vieille histoire que vous raconte Michel Cardoze.

- Mis à jour le

En 1986-87, voilà trente ans, Peter Willis, eût l’idée de solliciter une pléiade d’artistes pour rapprocher le monde du vin et de l'art.

De l'art et de l'étiquette Chez Mouton-Rotschild
De l'art et de l'étiquette Chez Mouton-Rotschild - © Château Mouton Rothschild

L’Art et les Châteaux du vignoble bordelais, c’est une vieille histoire. En 1986-87, voilà trente ans, elle connut une étape nouvelle. En janvier 86, un jeune anglais qui avait travaillé six mois dans les chais de Mouton-Rothchild, Peter Willis, eût l’idée de solliciter une pléiade d’artistes britanniques et de leur demander une œuvre graphique représentant le château de leur choix. Le résultat dépassa ses espérances. A leoville-barton, Anthony Barton fut séduit par l’oeuvre signée Terence Millington au point qu’il en fit l’étiquette de son vin. Il suivait ainsi Henry Moore qui avait été sollicité par le baron Philippe de Rothschild en 1964 pour concevoir l’étiquette de Mouton. De l’idée de Peter Willis, sans doute inspiré par celle du baron Philippe après la guerre avec un Picasso signant un bélier, de l’idée du jeune anglais de 1987, il est né une « Bordeaux collection » de 25 gravures de châteaux, exposées à Londres, Oxford, Boston puis à Bordeaux lors d’un Vinexpo. Il y a trente ans, chaque gravure pouvait être acquise pour 2000 francs et les 25 en coffret pour 43 000 francs. Il y a aujourd’hui des bouteilles qui frôlent ces prix. Poursuivez l'histoire en consultant le site du Chateau Mouton Rothschild

Mots clés: