L'histoire du jour de Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

Sur la pirogue à voile de Tehei, entre Raiatea et Tahaa, 6 avril 1908
Sur la pirogue à voile de Tehei, entre Raiatea et Tahaa, 6 avril 1908 - © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library

L'aventurier Jack London s'expose au musée d'Aquitaine

Diffusion du jeudi 27 septembre 2018 Durée : 2min

Michel Cardoze est au musée d'aquitaine avec Jack London !

Les gares ce n’est jamais drôle quand votre train est en retard. On traîne, on cherche un siège, on bade les boutiques, bref on tue le temps. A la gare Saint-Jean en ce moment, de splendides agrandissements photographiques constituent une invitation au rêve et à l’aventure. Tout çà en lien avec l’expo du Musée d’Aquitaine : « Jack London dans les Mers du Sud ». Je ne me lasserai pas d’évoquer la figure, le destin, l’œuvre de Jack London. L’écrivain américain du début du XX° siècle, visage radieux, pantalon blanc, crinière de conquérant est un témoin du monde en train de se faire. La côte ouest des Etats Unis, oui, qui devient l’avenir, mais aussi les îles du Pacifique avec ses habitants qui vivent dans ce qui nous paraît un passé archaïque mais qui est le présent de leur bonheur. Et puis Jack London est l’écrivain, entre autre, de L’Appel de la Forêt et d’une autobiographie, Martin Eden, admirable roman initiatique.  C’est un bonheur de cheminer, entre valises à roulettes et agents de la police ferroviaire, voyageurs perdus et chiens de mendiants, de cheminer entre les images que nous a laissé Jack London sous la voute de la Gare Saint Jean. L’exposition est aussi au Musée d’Aquitaine jusqu’en décembre. A notre époque, molle et bardée de peur et  de sens interdits, nous avons besoin de Jack London, l’aventurier. Il est de passage à Bordeaux, profitez !