Replay du lundi 1 mai 2017

L'histoire du casino Miami à Andernos

- Mis à jour le

Michel Cardoze se promène à Andernos et nous raconte le casino Miami

Michel Cardoze joue gros depuis Andernos
Michel Cardoze joue gros depuis Andernos

Celles et ceux qui ne défilent pas aujourd’hui, selon la tradition ouvrière née à la fin du 19° siècle pour réclamer Journée de Dix heures et Journée de Huit heures, ceux qui ne défilent pas donc, peuvent baguenauder à Andernos et se demander où est passé le Casino Miami, oui oui, la Floride a eu une antenne à Andernos et un Casino s’est appelé Miami. La jetée construite en 1928 avait donné des idées et des ailes à un entreprenant cafetier bordelais, René Baché. Deux villas détruites en front de mer et la construction du Casino Miami commence, fin des travaux et inauguration en 1932, style californien année 30. Très vite une querelle de taxes éclate entre municipalité et entrepreneur du Casino. Face au refus de René Baché de payer des redevances pour les tables et les chaises de sa terrasse, le maire fait construire un mur de deux mètres de haut qui masque les baies vitrées du Miami. Ce vrai mur de la honte dure deux ans !! La concurrence se déchaîne entre établissements voisins. Mais le Miami après la guerre devient le second music-hall de France après l’Olympia de Bruno Coquatrix. Line Renaud y chante et Bécaud y casse un piano en jouant avec ses pieds. Il revient onze fois. Toute l’affiche du music hall des années 60 et 70 est passée à Andernos. Le concours du plus beau bébé aussi. Fin des années 80, on efface tout et d’autres histoires commencent. Pour en savoir plus, la société historique et archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch vous attend.

Mots clés: