Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 7h55

Michel Cardoze raconte une drôle d'expression : être un galapiat

Michel Cardoze

J’ai longtemps entendu de jeunes garçons turbulents traités de « galapiats ». A l’origine, un « galapiat » est un vaurien, une sorte de malappris.

Michel Cardoze raconte une drôle d'expression : être un galapiat

Ce mot est d’origine locale, entre Agen et Bordeaux. Galapiat vient de Galapian, le nom est celui d’une commune du Lot et Garonne, nom du seigneur François II, marquis de Lusignan. Galapian a d’abord servi le roi de France, dont il fut lieutenant général des armées en Guyenne, puis Condé, passé au service de l’Espagne. Les années 40 et 50 du 17° siècle sont troublées et il s’agit pour la monarchie, construite par Mazarin au bénéfice du jeune Louis XIV, de liquider les ambitions de serviteurs peu sûrs et de soumettre des provinces remuantes. Ainsi ce Galapian, condamné pour lèse-majesté est décapité à La Réole en 1656. Son frère eut une réputation de cruauté et de Galapian, le langage populaire a créé « galapiat ». Aujourd’hui, les jeunes garçons qualifiés de « galapiats » ne sont pas de cruels aristocrates infidèles à leur roi !! Je tiens l’histoire qui va de Galapian à galapiat aux « Mots d’ici » de l’ami Guy Suire, qui raconte le « bordeluche dans tous ses états », Mollat éditeur .. alors, retrouvez les livres de Guy Suire sur le site de la librairie Mollat.

Partager sur :