Émissions Toutes les émissions

Du lundi au vendredi à 7h55

Michel Cardoze raconte les orphéons.

 Défilé des orphéons au concours d'Orphéons d'Etampes le dimanche 19 mai 1873 - Détail d'une gravure parue dans Le Monde Illustré du 24 mai 1873.

Un tournoi national d’Orphéons à Bordeaux, en 1857 ! Le mouvement des Orphéons était né dans les années 30 du 19° siècle, il rassemblait des centaines de milliers de chanteurs amateurs.

Michel Cardoze raconte les orphéons.

Certains de ces orphéons ajoutaient une fanfare aux choeurs. Des rassemblements annuels des orphéons et fanfares s’organisaient, toujours inaugurés par un défilé spectaculaire dans les rues de la ville organisatrice. A Bordeaux en 1857 donc, un tournoi rassemble des orphéons venus de Poitiers, Toulouse, Orléans, Tours, Paris, Niort, Angoulême, Agen et Tarbes. On imagine le défilé en ville, chorales à gorges pyrénéennes déployées, grosse caisse et tambourins marquant la mesure…Peut-être une fanfare tonitruait sur les Allées Tourny. Le tournoi se déroula devant un jury constitué par la bordelaise Société Sainte Cécile. Camille Saint-Saens présidait en compagnie de Reyer et d’Ambroise Thomas. Ernest Reyer fut un fameux compositeur d’opéra, oublié aujourd’hui, avec des succès d’époque comme Salammbô, d’après le roman de Flaubert ou La Statue . D’Ambroise Thomas, le Grand Théâtre de Bordeaux programmait encore l’opéra « Mignon » dans les années cinquante…Tout passe, n’est ce pas… Pour en savoir plus sur les orphéons du conservatoire de Bordeaux, suivez le lien !

Partager sur :