Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi à 7h55

Michel Cardoze raconte le passé de la presqu'ile du Médoc

Michel Cardoze

La presqu’île du médoc n’a pas toujours présenté son actuel visage. Pas si loin de nous, au moment de la conquête romaine, le nord de la presqu’ile était un archipel, l’océan était plus envahissant.

Michel Cardoze raconte le passé de la presqu'ile du Médoc

Une de ces îles, l’actuelle commune de Saint Germain d’Esteuil, abritait un théâtre romain, en partie visible encore aujourd’hui, sur le site archéologique de Brion. Le théâtre a été construit vers les années 60 à 80 de l’ère courante. Sa capacité ? 4 à 6000 spectateurs. C’est le signe d’un fort peuplement, l’équivalent d’une ville. En effet, le nord médoc fut un centre sidérurgique pour tout l’ouest de l’empire romain. Les minéraux arrivaient de Britania, l’Angleterre actuelle au nord, et de la province romaine espagnole au sud. A mi chemin de ce trafic industriel maritime, le médoc accueillait les matières premières et fabriquait des haches, des épées, d’autres outils en bronze. Sur le même site archéologique et à la Maison du Patrimoine de la commune, d’autres traces, celles d’un temple dédié à Mercure, les rues de la ville disparue, dont la production métallurgique remontait ensuite l’estuaire pour honorer les commandes de l’Empire…Mais quel répertoire animait le théâtre de cette ville engloutie. On aimerait bien savoir à quoi riaient ou pleuraient les marins et les forgerons, citoyens ou pas d’un empire immense, goths, orientaux, ibères et celtes entre océan et estuaire…Allez plus loin sur les sites de Saint-Germain d'esteuil et au musée de Soulac.

Partager sur :