Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

2min

Michel Cardoze raconte le Fémina

Par le jeudi 3 novembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Michel Cardoze raconte le Fémina
Michel Cardoze raconte le Fémina

Au Femina, rue de Grassi, tout proche du cours de l’Intendance, on entend et on voit des chanteurs, des fantaisistes, des conférenciers, des concerts, toutes sortes de spectacles.

Cela n’a pas toujours été le cas. Beaucoup de bordelais ont connu le Femina habillé en cinéma. Il l’était depuis 1930, sous l’égide de Pathé-Natan. Mais la salle de spectacle, d’abord théâtre, existe depuis 1919, 1920, ou 21 selon les sources. Elle a été créée par un Monsieur Bonneterre et Ulysse Sédard, industriel en parapluie et directeur du casino d’Arcachon. Le music hall triomphe. Mais au XIX° siècle à cet emplacement, les bordelais disposaient d’une remise de chevaux de poste pouvant accueillir 14 animaux, leurs palefreniers et cochers. Les attelages devenus rares, l’endroit devint garage d’automobiles puis salle de vente publique, avant de muer en Théâtre après la guerre de 14-18 ! La façade est à colonnes et l’intérieur est un mélange très bordelais de style Louis XVI et d’Art déco. Le plafond-coupole est dû à Gustave Larée, peintre élève de Bonnat, prix de Rome en 1895. Le personnage de Pierrot est en gloire, la musique et la danse triomphent. En 1920, tout allait bien, Madame la Marquise ! Vous pouvez consulter le programme du théâtre Fémina ici !