Émissions Toutes les émissions

L'histoire du jour avec Michel Cardoze

Du lundi au vendredi à 7h55 et 12h50

1min

Connaissez-vous la différence entre Pinpin et Piquette ?

Par le lundi 7 novembre 2016
Podcasts : iTunes RSS
Michel Cardoze
Michel Cardoze © Radio France

Les fermentations terminées après des vendanges heureuses, on commence à goûter, cuvées par cuvées, parcelle par parcelle et on imagine les assemblages dans les chais.

Le bordeaux de l’année va naître dans les mois suivants . En attendant mise en bouteille et dégustation plus tard encore, il reste un peu de piquette, ou de « pinpin ». Le mot est attesté depuis le 16° siècle. On versait de l’eau sur les rafles du raisin après le pressage, ces rafles ou rapes, ainsi mouillées, fermentaient éventuellement et cela donnait une piquette, une sorte de vin léger qui ne se conservait guère mais que l’on buvait à table ou à la veillée avec les châtaignes. Le « pinpin » était un vin, ou plutôt une boisson obtenue par le même procédé du mouillage des rafles, mais sans le laisser fermenter. A La Réole, une rue Pinpin rappelle cette coutume sans doute. Et les Mémoires en faveur de l’abbaye Sainte Croix sur l’Isle à Macau, racontent au 18° siècle : « Après qu’on ait coulé le vin, on jetait une certaine quantité d’eau sur le marc avant de l’avoir sorti des cuves, d’où il se formait un beau breuvage qu’on appelait pinpin »…Avec ou sans modération… (cité par Guy Suire, les Mots d’ici). Vous pouvez retrouver le livre de guy Suire sur recyclivre.